Toutes les bénédictions sont en Jésus

Par: Joseph Prince
De: August 2009
Quand Dieu introduit la nouvelle alliance de grâce, Il envoya Son Fils bien-aimé et non pas une liste de nouveaux commandements. La grâce est une personne, non pas une doctrine. Et toutes les bénédictions dont nous avons besoin sont inséparables de la personne de Jésus !

Le christianisme n’est pas une formule. Dieu ne nous regarda pas d’en haut, et voyant nos péchés nous envoya un manual d’instructions. Non.

Dieu nous a tant aimés qu’Il nous donna une personne – Son Fils, Jésus Christ. Le Seigneur avec toi est tout ce dont vous avez besoin, parce que le Seigneur Lui-même vous bénit de sa justice, sa sainteté, son succès, sa victoire, sa faveur, ses provisions, sa guérison, sa sagesse et encore davantage !

Jésus est le JE SUIS

1 Corinthiens 1 :30
Or vous êtes de Lui dans le Christ Jésus, qui nous a été fait sagesse de la part de Dieu - et justice, et sainteté, et rédemption -. Ceci est magnifique ! Remarquez que Dieu ne donne pas la sagesse indépendamment de Jésus. Il est notre sagesse ! Nous n’avons pas une sanctification ou sainteté qui soit fabriquée ou imparfaite. Jésus est notre sainteté ! Sa personne est notre rédemption !

Dieu ne dit pas, « Je vous donnerai la guérison » ou bien « Je vous donnerai une bonne santé ». Il dit « JE SUIS votre santé! JE SUIS votre guérison!”

Santé, guérison et provisions ne sont pas seulement des choses ou des cadeaux que Dieu vous donne. Dieu vous donne Jésus. Il est ce dont vous avez besoin.

Sur le Mont Moriah, Dieu donna à Abraham un bouc pour le sacrifice à la place d’Isaac.  C’est à ce moment-là qu’est mentionné pour la première fois un des noms composés de Dieu – Jehovah-Jireh (Genèse 22 :1-14). Jireh veut dire « voir et pourvoir », mais ce que l’ hébreu veut dire littéralement est que le Seigneuer Jehovah est Jireh ! De la même faҫon dont il est impossible de séparer le pardon de celui qui pardonne,  il est impossible de séparer Jireh de Jehovah. Vous ne devenez pas prospère sans Jéhovah. Il est notre prospérité et provision!

Dans l’Exode 15 :26, il est mention du nom de Jehovah-Rapha à Marah - l’endroit où Dieu rendit les eaux amères en eaux douces afin de donner à boire aux enfants d’Israël. En anglais, ce nom est souvent traduit par « le Seigneur qui vous guérit », mais en hébreu, cela veut dire littéralement « je suis la guérison, je suis la santé ! ». Dieu ne dit pas, « Je vous donnerai la guérison » ou bien « Je vous donnerai une bonne santé ». Il dit « JE SUIS votre santé! JE SUIS votre guérison!”

1 Samuel 15 :29 dit : « Et aussi la Force d’Israël ne ment point et ne se laisse point attendrir..(traduit de l’anglais). » Le mot « force », en hébreu natsach, veut dire ici « victoire qui demeure » - victoire perpétuelle. Remarquez que la victoire est une personne – Dieu Lui-même. Même la victoire est le Seigneur ! Il est la Force, la réussite et la victoire de son people.

Indépendamment de ta situation dans la vie, de ta carrière, le Seigneur avec toi est tout ce dont tu as besoin, parce que la bénédiction n’est pas dans ta compagnie ou situation. Ta prospérité ne dépend pas de choses qui doivent ou peuvent changer. Elle dépend entièrement de la personne inchangeable du Seigneur Jésus, qui est le même hier, aujourd’hui et à jamais !

C’est pourquoi il y a quelque chose de fondamentalement faux quand un croyant ne veut que les dons, mais n’a pas un coeur pour celui qui donne.

La sagesse a deux mains, aussi prends-les toutes deux!

Beaucoup de personnes veulent de la sagesse. D’autres veulent des richesses et la gloire et une longue vie. Mais elles ne voient pas que la sagesse est une personne, et que c’est le fait d’être dans la présence du Seigneur qui rend sage. Ils ne réalisent pas non plus qu’une longue vie est inséparable de Celui qui est la vie. Jésus a été fait notre sagesse – et Il est assis à la droite du Père (Hébreux 12 :2). Il est la vraie sagesse. Dans la bible, nous pouvons lire que la sagesse a deux mains. Dans la main gauche se trouvent les richesses et la gloire, dans la droite la longueur des jours (Proverbes 3 :16). Dans le Christ se trouvent les deux mains de la sagesse – richesses et gloire, et la longueur des jours !

Dans le Deutéronome 30 :19, Dieu dit aux enfants d’Israël « J’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction » et au cas où certains ne comprennent pas, Il ajoute

Deutéronome 30 :19-20
19…Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta semence… ; 20…En aimant l’Eternel, ton Dieu, en écoutant sa voix, et en t’attachant à Lui ; car c’est là ta vie et la longueur de tes jours…La longueur de tes jours est une personne ! le Seigneur est ta vie et la longueur de tes jours. Il est la vie et dans sa présence est la vie.

L’erreur de Salomon

Salomon avait environ vingt ans quand le Seigneur lui apparut dans un rêve et dit « Demande ce que tu veux que je te donne ». Salomon répondit « Seigneur, donne-moi la sagesse. »Et Dieu répondit « Lo, je t’ai donné un coeur sage et intelligent, en sorte qu’il n’y aura personne, avant toi, et qu’après toi, il ne se lèvera personne comme toi » (1 Rois 3 :12). La plupart ne remarquent pas que Dieu dit aussi ceci :

1 Rois 3 :13-14
13Et je t’ai donné aussi ce que tu n’as pas demandé, tant les richesses que la gloire…14 Et si tu marches dans mes voies…comme David ton père a marché, alors je prolongerai tes jours.

Remarquez qu’une longue vie – la longueur des jours – est conditionnelle. Dieu dit « Si tu marches dans mes voies, alors je prolongerai tes jours ». Nous savons que la sagesse de Salomon ne resta pas intacte et qu’il fut désillusionné dans son âge mûr. En contraste aux sagesses rapportées dans le livre des Proverbes, il écrivit dans l’Ecclésiaste « Car à beaucoup de sagesse, beaucoup de chagrin ; et qui augmente la connaissance, augmente la douleur » (Ecclésiaste 1 :18). Et il mourut jeune – probablement vers l’âge de 60 ans (1 Rois 11:42-43). Qu’était-il arrivé ?

A l’inverse, cela nous dit que beaucoup d’entre nous font l’expérience de la mort de différentes manières, parce que nous ne cultivons pas la présence du Seigneur.

Salomon échangea Dieu avec d’autres dieux à l’âge mûr. Il oublia que Dieu fût sa vraie sagesse, son succès et sa source. Sans le Seigneur qui donne, le cadeau devint incomplet et corrompu. Salomon n’avait que la main gauche de la sagesse. Il n’avait jamais eu la main droite, parce que la main droite de Dieu est notre Seigneur Jésus Christ et Salomon avait abandonné le Seigneur.

Ainsi vous voyez qu’ il y a quelque chose de fondamentalement faux quand un croyant ne veut que les dons, mais n’a pas un coeur pour celui qui donne.

Ce n’est pas une question de pensée, « Jésus est tout ce dont j’ai besoin, je n’ai pas besoin de carrière ou d’argent ». Il s’agit de mettre Jésus au centre de notre vie.

David savait qui était sa source

David était un homme selon le coeur de Dieu (Actes 13 :22). Il estimait la présence du Seigneur. Il parlait beaucoup avec Dieu. Il cultivait la présence de Dieu. Il louait Dieu dans le désert devant les moutons, là où personne ne se souciait de son existence! Dans 1 Samuel 16 :1-11, quand le prophète Samuel vint pour oindre comme roi un des fils de Jesse, Jesse avait oublié David.

David était dans les champs, chantant des psaumes de louanges et d’adoration. « Célébrez l’Eternel! Car il est bon ; car sa bonté demeure à toujours (Psaume 118 :1)... Car ta bonté est meilleure que la vie…(Psaume 63:3) ». Il jouait de la harpe avec Dieu comme seul auditeur. Ceci n’est pas une doctrine ou une religion. Ceci est une relation ! Quand David rencontra Goliath, bien qu’il fût seulement un adolescent, il n’eut pas peur, parce qu’il ne fut pas conscient du géant mais de Dieu.

1 Samuel 17:45-46
45Et David dit au Philistin : « Toi, tu viens à moi avec une épée, et avec une lance, et avec un javelot ; et moi, je viens à toi au nom de l’Eternel des armées…46En ce jour, l’Eternel te livrera dans ma main…et toute la terre saura qu’il y a un Dieu pour Israël. »

Des années plus tard, quand David fut roi, il commit un adultère avec Batseba et pécha contre elle, som mari Uriah et son peuple. Mais quand Dieu envoya le prophète Nathan pour le confronter, David tomba à genoux et dit : « Contre toi, contre toi seul, j’ai péché... » (Psaume 51 :4). Il était conscient que la personne la plus blessée dans cette affaire était le Seigneur !

« Ne me renvoie pas de devant ta face » (Psaume 51 :11) est ce qu’il demanda. « Dieu, ne retire pas ta présence de moi. C’est ce qui m’a béni »

Ce que le Seigneur veut, c’est toi

Aujourd’hui nous n’avons pas besoin de nous faire de soucis de la même faҫon que David, parce que nous n’avons pas peur que le Seigneur nous quitte. Dieu nous aime et a promis de ne plus jamais nous abondonner (Hébreux 13 :5). Mais parfois nous prenons les choses comme données. Nous oublions de cultiver sa présence. Nous oublions de Lui parler jusqu’à ce que nous venons à la messe le dimanche et nous Lui disons « Salut, Seigneur ! »

Quand vous aimez quelqu’un, vous appréciez sa présence. Vous languissez après cette personne. Vous désirez cultiver cette présence et en être conscient, parce que pour vous cette présence est précieuse! C’est une chose de savoir théorétiquement que le Seigneur ne nous abandonnera jamais, une autre de cultiver Sa présence et de Lui montrer que vous croyez en sa présence.

Le Seigneur est jaloux de votre présence. Il vous aime. Il veut avoir une relation personnelle avec vous. Il n’est pas respectueux des personnes, mais Il a respect de ceux qui le respectent et qui apprécient sa présence. Et Dieu ne donne pas en portions et en doses – Lui-même est votre guérison, votre provision et votre sagesse. Aussi le plus vous honorez sa présence, le plus vous le verrez se manifester dans sa gloire !

Quand ma fille Jessica était bébé, il arrivait qu’elle avait de la fièvre et pleurait la nuit. J’imposais alors les mains, priais et refutais le diable…toutes les formules que je connaissais y passaient, sans résultats. Mais le jour où je me mis à chercher le guérisseur et non pas la guérison, les choses changèrent ! Ce fut quand le focus ne fut plus sur mon enfant et quand Jésus fut plus important dans ma conscience que la maladie de ma fille, que les résultats arrivèrent.

Recherchez la présence du Seigneur ! Il est Jehovah-Rapha, Il est Lui-même la guérison et sa présence vous guérit !

La présence du Seigneur est votre réussite

Regardons un peu l’histoire de Joseph. Dans la Genèse, la bible dit : «  Le Seigneur était avec Joseph et il fut un homme à qui tout réussissait ; et il était dans la maison de son maître l’Egyptien ».

Au cas où vous avez besoin de le savoir, Joseph n’était pas dans un immeuble haut côté, dans un bureau important et habillé d’un costume à trois pièces. La Genèse 39 :1 nous dit : « Et Joseph fut amené en Egypte ; et Potiphar, officier du pharaon, chef des gardes, homme égyptien, l’acheta de la main des Ismaélites qui l’avaient amené. » Nous avons à faire avec un garҫon esclave ! Un jeune garҫon esclave d’environ 17 ans. Se tenant debout sur le marché des esclaves, nu pour l’inspection, mais la première chose que la bible dit sur lui est que le Seigneur était avec lui, «  et qu’il était un homme à qui tout réussissait ». Comment pouvait-il réussir ?

Genèse 39:3
3Et son maître vit que l’Eternel était avec lui, et que tout ce qu’il faisait, l’Eternel le faisait prospérer en sa main. WoW ! Potiphar vit que le Seigneur était avec Joseph. Il vit que Dieu faisait prospérer tout ce que Joseph faisait. Cet homme n’avait pas une once de discernement dans ses os, mais cela il le vit!

Potiphar vit la présence manifeste de Dieu dans la vie de son esclave. Dieu n’était pas là comme auto-stoppeur professionnel ! Je crois que quand Joseph plantait des tomates, ses tomates étaient plus grandes que les autres. Quand il apprivoisait les chevaux (les Egyptiens étaient celèbres pour leurs chevaux), tous les chevaux lui obéissaient. Ce jeune esclave avait tellement de faveur qu’il reҫut même l’attention de la femme du maître !

Je crois que Joseph était conscient de la présence du Seigneur, parce que quand la femme de Potiphar essaya de le séduire, il la rejeta et dit : « Comment ferais-je ce grand mal, et pécherais-je contre Dieu ? » (Genèse 39 :7-9). Personne n’était aux alentours pour entendre ce qu’il dit, à l’exception de la femme. Ce n’était donc pas pour se mettre en spectacle. Avec ces paroles, Joseph disait “Dieu est là!”. Les expériences de Joseph en Egypte nous montrent aussi que Joseph avait confiance dans le Seigneur quand à ses besoins physiques, à son besoin de sagesse et de réussite. Il avait tellement de faveur et de succès qu’il termina comme ministre auprès du pharaon !

Désirez-vous ce genre de réussite ? Alors, n’oubliez pas la première chose – « Le Seigneur était avec Joseph »

Voyez Jésus ici, en cet instant

La bible dit que le Seigneur est une aide très présente, toujours facile à trouver (Psaume 46 :1). Quand Il arriva à la tombe de Lazare, Lazare avait déjà été mort pendant quatre jours. Marthe, la soeur de Lazare, dit à Jésus : « Seigneur, si tu eusses été ici mon frère ne serait pas mort ». Et quand Jésus lui répondit « Ton frère ressuscitera », elle dit : « Je sais qu’il ressuscitera en la résurrection, au dernier jour » (Jean 11 :20-24). Elle confrontait Jésus avec le passé et le futur, ne réalisant pas que sa présence présente était la réponse à ses questions !

Jésus lui dit : « Je suis la résurrection et la vie ! » (Jean 11 :25). Dieu est toujours JE SUIS. Il n’est pas j’étais ou je serais. Avez-vous remarquez que dans les évangiles personne ne meurt ou ne reste mort en Sa présence ?

A l’inverse, cela nous dit que beaucoup d’entre nous font l’expérience de la mort de différentes manières, parce que nous ne cultivons pas la présence du Seigneur.

Nous ne sommes pas conscients qu’Il est notre aide présente en temps de besoins.

Aussi cultivez la présence du Seigneur de la même faҫon dont vous le feriez avec une amitié ou avec votre époux/se. Si vous appréciez la présence de votre ami(e) ou de votre époux(se), parlez avec eux (elles), montrez que vous les appréciez ! Ne vous comportez pas comme si ils(elles) sont des meubles ! Envoyez un regard à votre femme de l’autre côté de la pièce, courez lui donner un baiser avant de sortir.

En marchant dans la foule, dites à Jésus : « Wow, Seigneur, il y a de la foule aujourd’hui ! » Compères, vous pouvez dire « Seigneur, c’est une belle fille ! »Après tout, c’est Lui qui créa la femme, et Il est notre sainteté ! Et même si quelque chose vous trouble, dites-le lui !  « Seigneur, il y a quelque chose qui me dérange dans cette personne ». Cherchez les vents du ciel dans les petites choses, de la même manière que quand un petit enfant se retourne et vous sourit, ou quand vous trouvez une bonne place de parking. Ces choses ne sont pas des coïncidences – c’est Dieu qui vous dit « Je suis avec toi ».

En n’importe quelle occasion, tournez votre regard vers Jesus. Adorez-Le. Si vous ne pouvez pas chanter, parlez! La bible dit: « ...vous exhortant par des psaumes, des hymnes, des cantiques spirituels » (Colossiens 3 :16). Parlez au Seigneur. Lui, Sa présence, est votre réponse.

Trouvez le repos dans sa présence

Là où est le Seigneur, là où est sa présence, là aussi se trouve le repos.

Un repos qui n’est pas sujet aux conditions atmosphériques ou à d’autres circonstances.

Moïse dit un jour à Dieu « Si j’ai trouvé grâce à tes yeux, fais-moi connaître, je te prie, ton chemin, et je te connaîtrai, afin que je trouve grâce à tes yeux » (Exode 33 :13). Le Seigneur répondit :

Exode 33 :14
14…ma face ira, et je te donnerai du repos. Celui qui parla à Moïse est venu en chair, se tint devant le peuple juif qui était accablé par les lois et les règles, et dit :

Matthieu 11:28
28Venez à moi, vous tous qui vous fatiguez et qui êtes chargés, et moi,  je vous donnerai du repos.

La bible amplifiée le dit de cette faҫon – « Je serais une cause de repos ». Et en grec, cela veut dire littéralement « Je vous repose ».

« Venez à moi » dit Jésus. Non pas dans un pays, ou une montagne, ou une religion, mais vers Lui.

« Venez à moi, et ma présence te reposera. C’est dans présence que se trouve le repos. Je suis le repos. » Là où sa présence est manifeste, il y a du repos. Et le diable ne peut opérer dans le repos – son territoire à lui est trouble, agitation, stress.

Nous avons des bénédictions qui sont résilientes et durables, parce qu’elles dépendent de Jésus qui vit en nous. Nous avons une sécurité qui est immuable, parce que notre guérison, notre longueur de vie, notre prospérité et notre réussite sont basées sur quelqu’un qui ne se laisse pas troublé, qui est tout-puissant, qui connaît tout et est tout-amour ! Une paix difficile à dire tant elle est grande !

Cet article est un extrait du message « Votre bénédiction se trouve dans la personne de Jésus », prêché par le pasteur Joseph Prince le 7 janvier 2007. Pour obtenir une copie intégrale du message, visitez notre magasin électronique http://www.destined2reign.com

 

Par: Joseph Prince

Joseph Prince is the senior pastor of New Creation Church — a dynamic and fast-growing church in Singapore, which has a congregation of 18,000 members. His ministry as pastor, teacher and international conference speaker focuses on unveiling Jesus and revealing His heart to the people.

Plus sur Joseph Prince | Article par Joseph Prince