La foi est repos

Par: Peter Youngren
De: May-June 2010
Trouvé dans: L’Evangile de la grâce
La foi est essentielle à notre vie de prière. Quand nous découvrons le repos de la foi, prier devient aussi une expérience paisible.

La foi est facile. Il s’agit tout simplement de se donner à Jésus et de se reposer en Lui. L’apôtre Paul demanda aux Galates , « Celui donc qui vous fournit l’Esprit et qui opère des miracles au milieu de vous, le fait-il sur le principe des oeuvres de loi, ou de l’ouïe de la foi ? » (Galates 3 :5)

En langage contemporain cela se traduit : Recevez-vous l’Esprit Saint et est-ce que Dieu fait des miracles parmi vous par vos propres efforts et combats ?  Est-ce que tout cela arrive parce que vous avez bien fait vos devoirs religieux ? Ou bien est-ce que ces bénédictions divines arrivent en écoutant Jesus et ce que Lui peut faire ?

Comme jeune croyant, j’avais entendu que la deuxième étape de ma croissance spirituelle était de recevoir le baptême de l’Esprit Saint.  Evidemment, je désirais avancer dans ma vie spirituelle et je pensais que je devais faire l’expérience de l’Esprit Saint. Je passais trois semaines dans un camp pour jeunes chrétiens et les adultes me dirent que si je voulais vraiment faire l’expérience de l’Esprit Saint, je devais participer au service de prière à 7 heures le matin. Ces adultes étaient de très bonnes personnes et ne voulaient que mon bien. Ils soulignèrent que ce temps de prière n’était que pour ceux qui sincèrement recherchaient l’Esprit Saint. J’avais quatorze ans et une prière matinale n’était pas tout à fait dans mon style, mais je voulais bien faire un effort. Je sortais de mon lit à sept heures moins cinq et courait au lieu de prière. Nous sollicitâmes et plaidâmes : « O Dieu, baptise nous dans l’Esprit Saint ». Si quelques uns auraient dû être baptisés à cause de leurs efforts, cela aurait dû être nous. En fait, Hans (Henri) qui conduisait la prière était un jeune exemplaire. Je ne trouvais pas que j’étais aussi « saint » que lui.  C’était lui qui me réveillait afin que je n’arrivais pas en retard à la prière. Si quelqu’un aurait dû être récompensé par le baptême de l’Esprit Saint, cela aurait dû être Hans (Henri). Il avait un demi-frère, Steve,  qui était tout son opposé. Steve n’avait pas reҫu le salut et était le trouble-fête numéro 1 au camp. Si quelque chose tournait mal dans la journée, tout le monde savait qui se trouvait derrière : Steve.

Si quelques-uns auraient dû recevoir quelque chose à cause de leurs efforts, cela aurait dû être nous.

Un jour ce jeune rebelle vint à la messe du soir. Nous ne savions jamais s’il allait venir ou non, mais chacun devait rester sur ses gardes. Steve pleurait et se lamentait tout haut disant qu’il avait besoin de Jésus. Nous pensions que cela était magnifique. Nous savions tous qu’il avait besoin d’être sauvé quand nous regardions sa vie de pécheur. Un quart d’heure après avoir accepté Jésus dans sa vie, il fut baptisé de l’Esprit Saint et parla en d’autres langues. Quand nous vîmes cela, nous fûmes un peu sceptiques, car nous savions quelle vie impure il avait mené. Mais nous pensions aussi : « Après tout, Dieu est bon, aussi cela est sans doute bien. » Ensuite, vingt minutes après, nous entendîmes la voix de Steve prophétisant en d’autres langues de l’arrière de l’auditorium disant « Ainsi dit le Seigneur ».

Si vous n’êtes pas familiers de ce genres de choses, cela est décrit dans la lettre aux Corinthiens de Paul. Un message en langue et son interprétation est un des neufs dons de l’Esprit Saint mentionné dans la lettre. Steve donnait un message en langue et l’interprétait, prophétisant qui d’entre nous se sentait supérieur à lui spirituellement. Ce qu’il disait était très puissant et bien que nous sachions que ce qu’il disait venait de Dieu, ce fut difficile à accepter. Pourquoi est-ce que Dieu utilisait ce trouble-fête? Si quelqu’un aurait dû prophétiser, cela aurait dû être un de nous qui venions à la prière à 7 heures le matin. Nous avions supplié Dieu et rien reҫu. Est-ce que vous voyez comment un esprit légaliste fonctionne? La personne religieuse légaliste hait ce qui n’est pas mérité, pas gagné par ses propres efforts, ce qui est faveur non méritée de la part de Dieu. « Est-ce que Steve ne devait pas être d’abord sanctifié ? » Bien sûr, mais Dieu ne fait pas des miracles selon la qualification de la personne. Il le fait par foi. J’ai vu cela des centaines et des centaines de fois. Ce sont les désespérés et les blessés qui sont touchés par Jésus.

Les personnes qui mettent l’accent sur la foi ne sont que rarement exaucées, alors que celles qui le mettent sur Jésus reҫoivent aisément.

Toutes les vertus chrétiennes, humilité et sainteté comprises, sont très importantes. La grâce de Dieu travaillera en nous si nous lui permettons de produire ces qualités. Mais il est important de comprendre que la possession des vertus chrétiennes ne nous donne pas des points pour obtenir un miracle.

Comme je l’ai déjà dit, beaucoup de pasteurs me demandent de prier pour eux et ils disent « J’ai beaucoup de foi. Demande à Dieu de me guérir ». Je ne me souviens pas d’un seul épisode où une personne déclarant avoir beaucoup de foi reҫut son miracle. La foi n’est pas un fait de performance humaine, mais une relation avec la personne de Jésus. Les personnes qui mettent l’accent sur la foi ne sont que rarement exaucées, alors que celles qui le mettent sur Jésus reҫoivent aisément.

Etes-vous assez bien pour Dieu?

Les histoires de la femme de Canan et du centurion sont importantes. Jésus dit que leur foi était grande. Ils ne connaissaient pas tout ce qu’il fallait faire pour être guéri. Ils étaient des gentils qui n’avaient pas été influencés par la loi de Moïse. La foi vient en mettant moins de regard sur nous et plus de regard sur Jésus. La foi n’a rien à voir avec notre valeur et nos exploits. Des questions comme « Suis.je assez bon ?  Suis-je à la hauteur? » sont sans effet sur la foi.
La foi se repose en Jésus et sur ce que Lui peut faire. C’est pourquoi nous voyons souvent des musulmans, des bouddhistes et des hindous qui ne savent presque rien de la bible recevoir des miracles étonnants. Bien qu’ils n’ont jamais entendu le livre de la Genèse, les lettres aux Romains ou aux Galates, ils saisissent la simple vérité de l’amour de Dieu révélé en Jésus pour eux. Quand une personne est reliée à Jésus, tout est possible.

Quand une personne est reliée à Jésus, tout est possible.

Quand nous nous oublions et posons notre regard sur Jésus, nous devenons paisibles. La foi n’est pas un ensemble de règles à suivre. Quand nous voyons la grandeur de Jésus, nous nous reposons en lui. Quand Jésus apparaît grand devant nos yeux intérieurs, nous parlons automatiquement positivement, confessant la parole de Dieu. En fait on ne peut pas parler négativement quand nous voyons Jésus grand et majestueux. Cela s’oppose à être obligé de satisfaire des attentes, comme si Dieu était un compteur de buts dans le ciel comptant les points pour voir si vous montrez assez de foi pour recevoir une réponse à vos prières.

La foi de Peter Youngren n’est pas très bonne ; c’est pourquoi je m’accroche à la foi de Jésus. S’il fallait se fier sur la foi de la personne malade ou du pasteur, il n’y aurait peu d’espoir. Parfois les gens me disent « Peter, tu es grand un homme de foi ». Evidemment, j’aime bien quand on dit de bonnes choses sur moi, mais de moi-même je ne suis pas un grand homme de foi. En vérité, de moi-même j’ai peu de foi et même aucune foi, mais j’ai fait l’expérience des milliers de fois que les qualités/capacités de Jésus et Sa foi coulent à travers moi. Parce que Jésus vit en moi, j’ai plein accès à sa foi. Je me rends à Lui.

Il est fatiguant de prétendre croire. Si un docteur me dit que je mourrais dans 30 jours, je comprends ce que cela veut dire. Je peux travailler psychiquement pour recevoir un foi qui donne des résultats – mais ce dont j’ai besoin, c’est la foi du Fil de Dieu. Je veux vous entendre prier : « Seigneur, je peux essayer de croire, je peux essayer de sourire, mais je sais que la seule foi qui donne des résultats est Ta foi. Jésus, je veux être plus proche de toi. Laisse couler Ta vie, Ta parole, Ta foi et Ta force en moi. »

Jésus est détendu

Quand Jésus calma la tempête, tous les disicples étaient sur le pont et criaient, « Nous coulons ! Dieu aide-nous !»Et pendant tout ce temps Jésus dormait au fond de la barque. Nous pouvons bêtement réprimander Jésus, « Est-ce que Tu n’as pas le sens des responsabilités, Jésus ? La barque coule et Tu dors ? » Au moins les disciples eux avaient le sens des responsabilités et criaient à l’aide. Si nous ne savions pas mieux, nous penserions que les disciples étaient ceux qui avaient la foi. Si la bible avait dit qu’il y avait 13 personnes dans la barque et qu’une dormait, nous aurions pensé que celle qui dormait aurait été Judas ou Thoams ou Simon Pierre, mais non pas Jésus. Mais l’histoire de la bible est claire sur ce point : c’est l’auteur et l’accomplisseur de la foi qui dormait dans la barque. Il n’y pas de panique avec Jésus.

Vous trouverez le repos pour vos âmes

Quand Jésus entendit que Lazarus était mourant, nous lisons « Après donc qu’il eut entendu que Lazare était malade, il demeura encore deux jours au lieu où il était» (Jean 11:6). Si nous ne savions pas que ce fut Jésus qui intentionnellement resta encore deux jours, nous aurions pu penser que ce fut un des disciples. Certainement ce fut Judas ou Thomas qui encouragèrent ce retard !  Nous aurions aussi pu penser que l’acte responsable de Jésus aurait été de se précipiter chez Marie, Marthe et Lazare et de faire le miracle rapidemment. A nouveau Jésus met l’accent sur le repos. Quand nous L’élevons et voyons sa majesté et Son amour remplissant nos coeurs, nous aussi nous nous reposerons et seront paisibles. Cette foi paisible fait que les tumeurs disparaissent, et elle guérit les hernies et les inflammations ou toutes autres maladies.

Jésus est détendu dans toutes les situations. Regardons d’un peu plus près l’histoire des cinq milles qui furent nourris. Bien que Jésus sut ce qu’Il allait faire, Il demanda à Philippe : « Que penses-tu ? » Jésus ne dit pas : « Je suis le Messie. J’ai la révélation. Tu ferais mieux de venir avec des paniers vides ou bien ce miracle n’aura pas lieu. » Non, il était tranquille.

Vous avez peut-être entendu beaucoup de sermons qui vous ont dit de produire de la foi. C’est une chose de stresser les gens qui sont bien portant, mais si vous êtes sur votre lit de mort et vener à une messe pour guérir et ils vous stressent avec toutes sortes d’instructions, cela devient pire qu’à l’hôpital. Cela n’est pas le ministère de Jésus. Par ce qu’Il dit : « Venez à moi, vous tous qui vous fatiguez et qui êtes chargés, et moi, je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous, et apprenez de moi, car je suis débonnaire et humble de coeur ; et vous trouverez le repos de vos âmes. Car mon joug est aisé et mon fardeau est léger. » (Matthieu 11 :28-30)

Ne laissez rien venir entre vous et Jésus, même pas votre plus sérieux essai d’obtenir la foi.

Vous n’avez pas besoin de stresser sur la grandeur de votre foi. Au contraire, laissez Jésus grandir devant vos yeux intérieurs. Jésus est-Il assez grand pour toucher votre famille ? Pour enlever votre tumeur? Assez grand pour votre poumon malade, psoriasis, exzema, migraine? Est-Il assez grand pour guérir votre cancer ? Quelle grandeur a votre Jésus? Ne laissez rien venir entre vous et Jésus, même pas votre plus sérieux essai d’obtenir la foi. Reposez- vous en Jésus !

Tout sur Jésus maintenant

Avant sa mort et sa résurrection, pendant qu’ils étaient encore sous l’ancienne alliance, Jésus disait souvent aux gens : «  Ta foi t’a guéri ». Après sa mort et sa résurrection, Il ne le dit plus jamais. Plus jamais cette question ne sera posée aux croyants. « Pourquoi n’avez vous point de foi ? » Vous ne pouvez pas être un croyant né à nouveau et être sans foi. Une fois que vous êtes un croyant, l’auteur et l’accomplisseur de la foi vit en vie.

Ces mots « Ta foi t’a guéri » n’ont jamais été prononcés par les apôtres Paul, Jean ou Pierre, après que Jésus acheva son oeuvre sur la croix et ressuscita. En fait, Simon Pierre regarda Aeneas qui était paralysé et lui dit : « Jésus t’a guéri. ». Philippe alla en Samarie et « leur prêcha Jésus Christ ». Paul dit « Je prêche seulement Jésus et Lui crucifié ». Tout le message et l’opération des miracles étaient centrés sur Jésus. L’Esprit Saint glorifie Jésus. Quand nous mettons l’accent sur Jésus et ce que Lui peut faire, l’Esprit Saint travaille à travers nous.

Si rien ne se passe après la première prière, nous nous rapprochons encore davantage de Jésus.

Si vous êtes guéri pendant que vous lisez ces pages, ne dites pas « Le ministère de Peter Youngen est très puissant ». Non, nous ne voulons pas élever un ministère ; nous voulons seulement élever Jésus. J’ai trop souvent entendu des phrases comme «J’ai un ministère pour les problèmes de dos ; J’ai un ministère pour les sourds ; J’ai un ministère pour les maux d’estomac ». Il est grand temps de dire « J’ai Jésus et Il est suffisant ». Ainsi nous n’avons pas besoin de courir après une guérison ou n’importe quel ministère, mais notre poursuite est après le Guérisseur. Si rien ne se passe après la première prière, nous nous rapprochons tout simplement encore davantage de Jésus. Nous ne faisons pas de reproches aux autres ou à soi-même, au contraire nous demandons à l’Esprit Saint une révélation encore plus claire de Jésus.

Le livre des Hébreux dit « Car celui qui est entré dans son repos, lui aussi s’est reposé de ses oeuvres, comme Dieu s’est reposé des siennes propres. » (Hébreux 4 :10) Avez-vous remarquez ce qui est dit ? Que le repos vient quand nous arrêtons notre propre travail. Quand nous cessons de produire de la foi ou de mériter notre miracle, nous pouvons nous reposer dans l’amour et la force de Jésus.

 

 

Par: Peter Youngren

As founder of World Impact Ministries, Celebration Bible College, Way of Peace and the Celebration Churches in Toronto, Hamilton and Niagara, Canada, Peter is committed to equipping believers to fulfill their purpose before the return of Jesus Christ.

Plus sur Peter Youngren | Article par Peter Youngren