Assieds-toi sur le trône – Repose-toi jusqu’à ce que Dieu mette tes ennemis pour le marchepied de tes pieds

Par: Joseph Prince
De: February 2010

Vous n’avez pas besoin d’attendre jusqu’à Noël pour marcher dans la paix et la joie. Vous pouvez vous réjouir malgré les circonstances parce que Dieu veut que vous prenez une attitude royale et que vous vous reposez pendant qu’Il s’occupe de toutes choses pour vous !

Aujourd’hui Jésus est assis à la droite du trône du Père (Hébreux 8 :1). Et la bible dit que comme le Christ est, ainsi nous sommes, nous aussi, dans le monde (1 Jean 4 :17). Cela veut dire que nous aussi nous sommes assis à la droite du Père.

Etre assis est une image de repos. Dans l’ancien testament, les prêtres n’étaient jamais assis. Il n’y avait pas de chaise dans le tabernacle de Moïse ou dans le temple de Dieu parce que leur travail n’était jamais terminé. Mais Jésus s’assit parce que son travail fut achevé (Jean 19 :30, Hébreux 10 :11-13). Et Dieu me dit : « Fils, dis à mon peuple de s’asseoir sur le trône ». Mais qu’est ce que cela veut dire que de s’asseoir sur le trône ?

Avoir une attitude royale

Psaume 110 :1-2
L’Eternel dit à mon Seigneur : Assieds-toi à ma droite, jusqu’à ce que je mette tes ennemis pour le marchepied de tes pieds.L’Eternel enverra de Sion la verge de ta force : Domine au milieu de tes ennemis !

En Hébreux, le premier « éternel » renvoie à Jéhovah ou Yahweh, et le deuxième à Adonai. C’est pourquoi le premiers vers peut se lire « Yaweh dit à mon Adonai… » Après la victoire de Jésus sur le péché et la mort et après sa résurrection, Il retourna au Père. Et le Père dit, « Assieds-toi à ma droite jusqu’à ce que je mette tes ennemis pour le marchepied de tes pieds ». L’attitude royale (l’attitude de trône) de Jésus est d’être assis et d’attendre que Son Père apporte tous ses ennemis vaincus sous Ses pieds.

Aux temps bibliques, les ennemis vaincus étaient amenés enchainés devant le roi victorieux assis sur son trône et le roi mettait ses pieds sur le dos de ses ennemis vaincus en signe de victoire. De même, les ennemis vaincus de Jésus sont amenés devant Lui un par un et mis sous Ses pieds.

Ephesiens 1:20, 22–23
20…en le ressuscitant d’entre les morts ; - et il l’a fait asseoir à sa droite dans les lieux célestes…22et il a assujetti toutes choses sous ses pieds, et il l’a donné pour être chef sur toutes choses à l’assemblée, 23qui est son corps…

Nous, l’assemblée/l’église, sommes le corps du Christ, et qui est-ce qui met les ennemis comme notre marchepied ? Ce n’est pas nous, mais Dieu Lui-même ! La parole de Dieu est vérité et Il garde sa parole. Dieu nous dit d’avoir la même attitude royale que Jésus – de se reposer pendant qu’Il met nos ennemis pour le marchepied de nos peids. Ainsi pour chaque jour qui passe, nous avons toutes choses, y compris les ennemis comme les maladies, la pauvreté, la dépression et toutes sortes de malédictions, mises sous nos pieds.

Entrez dans le repos de Dieu

Voulez-vous connaître la définition du repos de Dieu ? Hébreux 3 décrit comment les enfants d’Israël ne furent pas permis d’entrer dans la terre promise parce qu’ils avaient douté de la parole de Dieu. Mais au lieu de dire « Ils n’entreront pas dans la terre promise », Dieu appela la terre promise pour « Mon repos ».

Hébreux 3 :11 Ainsi je jurai dans ma colère : S’ils entrent dans mon repos !

Cela veut dire que ce qui dans l’ancien testament était un pays physique pour les enfants d’Israël est pour les croyants d’aujourd’hui un pays où coulent la grâce et le repos – le repos de Dieu ! Cela est notre héritage aujourd’hui. Dieu veut vous retirer du manque et vous placer dans le pays de l’abondance ! Il veut vous sortir de la maladie et vous donner une santé  robuste ! Et cette terre promise est la place de Son repos.

La parole de Dieu nous dit toujours « Ne craignez pas ! Ne soyez pas effrayés » ! Savez-vous qu’il n’y a qu’une chose que la bible nous dit de craindre?

Hébreux 4:1
Craignons donc qu’une promesse ayant été laissée d’entrer dans son repos, quelqu’un d’entre vous paraisse ne pas l’atteindre.

Dieu nous dit de craindre de ne pas entrer dans son repos. Mais beaucoup d’entre nous se font des soucis à propos de beaucoup de choses et tout ce que Dieu nous dit de ne pas craindre, nous le craignons.  Mais la seule chose que Dieu nous dit de craindre, nous ne la craignons pas !

Soyez conscient du repos, non pas conscient des géants

Il y a aussi une autre leҫon à apprendre de cette histoire. Dieu dit aux enfants d’Israël qu’Il les amènera dans un pays de lait et de miel (Exode 3 :8). Cela veut dire que la terre promise était un pays d’abondance. C’était une promesse certaine ; une déclaration de ce que Dieu allait faire.

Mais quelle fut l’attitude du peuple de Dieu quand il arriva à Kadesh Barnea, à la frontière du désert et de la terre promise ? Ils envoyèrent douze éclaireurs dans le pays pendant quarante jours et ils choisirent de croire les rapports de dix d’entre eux qui dirent qu’ils ne pourraient pas prendre le pays parce qu’il était habité par des géants de la tribu d’Anak (Nombres 13 :33)

En hébreux, le mot Anak veut dire « chaîne » ou « chaîne qu’ont met autour du cou ». Une chaîne autour du coup est une image du joug qui nous écrase. Bien que Dieu avait délivré les enfants d’Israël de leurs maîtres égyptiens et qu’ils n’étaient plus des esclaves, ils avaient encore une mentalité d’esclaves. Au lieu de se concentrer sur la bonté et la promesse de Dieu, les enfants d’Israël ne virent que le problème des géants – les Anaks – et ils furent écrasés d’angoisse et de peur.

De nos jours, certains d’entre nous ont encore toujours cette mentalité d’esclaves. Nous nous concentrons sur nos Anaks – nos problèmes et nos symptômes – au lieu de nous concentrer sur l’oeuvre achevée de Jésus sur la croix. Cela nous empèche d’entrer dans notre terre promise de repos.

Maintenant je veux vous poser une question que Dieu me posa et auquelle je dus répondre. Avez-vous jamais lu l’histoire des douzes éclaireurs et vous êtes-vous demandés de quel côté vous vous placeriez ? De Joshua et Caleb qui dirent « Allons prendre le pays ! » ou bien des autres dix éclaireurs ?

L’Esprit Saint dit : « Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos coeurs comme dans l’irritation au jour de la tentation dans le désert» (Hébreux 3 :7-9). En d’autres mots, vos problèmes sont-ils plus grands que ce que Dieu dit sur ta situation ?  Avant la guérison, avant la prospérité, avant que le problème ne soit résolu, voulez-vous croire que Dieu vous délivrera selon Sa parole et qu’il vous est possible de marcher dans son repos ?

Dieu veut que vous ayez la révélation que Jésus a déjà accompli pour vous tout ce que vous lui demandez. Et Dieu demande, « En dépit des géants, entrerez-vous dans la terre promise de mon repos ? Pouvez-vous être conscients de mon repos au lieu d’être conscients des géants ?

Quand vous vous reposez, Il travaille

Que se passe-t-il quand vous devenez conscients du repos ? Regardons de plus près l’histoire de Jésus qui guérit un homme qui avait été infirme pendant 38 ans.

Jean 5:8-9
Jésus lui dit: « Lève-toi, prends ton lit, et marche ». Et aussitôt l’homme fut guéri, et il prit son petit lit , et marcha. Or c’était sabbat ce jour-là.

Je demandai le Seigneur pourquoi Il demanda à l’homme de prendre son lit. Pourquoi ne lui demanda-t-il pas simplement de se lever et de marcher ? Et il me montra que le lit est une image du repos. Ainsi ce que Jésus lui dit en fait est ceci: « Lève-toi, prends ton repos et marche ! »

Remarquez que le jour était le jour de sabbat, le jour de repos ! Ainsi quand Dieu vous dit de vous reposez, Lui Il travaille! N’est-ce pas étonnant ?

Il y avait cependant un groupe d’hommes qui n’étaient pas contents de ce que le Seigneur avait guéri le malade.

Jean 5:10-12, 16
Les Juifs donc dirent à celui qui avait été guéri : C’est un jour de sabbat ; il ne t’est pas permis de prendre ton petit lit. Il leur répondit : Celui qui m’a guéri, celui-là m’a dit : Prends ton petit lit et marche. Ils lui demandèrent donc : Qui est l’homme qui t’a dit: Prends ton petit lit et marche?....Et à cause de cela les Juifs persécutaitent Jésus et cherchaient à le faire mourir, parce qu’il avait fait ces choses un jour de sabbat.

Les religieux étaient fâchés parce que c’était un jour de sabbat. Ils considéraient le fait de guérir comme un travail. Pour eux le fait de guérir un homme le jour de repos voulait dire que Jésus travaillait un jour qu’il ne fallait pas.

Maintenant, si vous connaissiez cet homme, ne lui demanderiez-vous pas « He ! Qu’est-ce qu’il t’est arrivé ? Comment est-ce que tu as été guéri? » Au lieu de cela, les personnes qu’il rencontra lui dirent « C’est le jour de sabbat : Tu n’as pas le droit de porter ton lit ». Et cet homme n’avait pas marché pendant 38 ans ! Ces personnes ne se souciaient que de ce qu’il avait porté son lit un jour de sabbat. C’est comme cela que sont les personnes religieuses : elles ne voient pas les bénédictions, seulement les problèmes.

La dernière phrase « avait fait ces choses un jour de sabbat » est en imparfait dans la version originale grecque. L’imparfait représente en général des actions continues et répétées. Cela veut dire que Jésus avait comme habitude de guérir le sabbat et qu’Il avait fait des miracles le sabbat – le jour de repos, Dieu peut faire son oeuvre !

Votre guérison est dans le repos

Un autre exemple est la guérison de la femme qui était courbée depuis dix-huit ans. Quand Jésus la guérit dans la synagogue, le chef de la synagogue dit : « Il y a six jours où il faut travailler ; venez donc ces jours-là et soyez guéris et non pas le jour du sabbat » (Luc 13 :14)

Quelle réponse donna Jésus ?

Luc 13 :15-16
Le Seigneur donc lui répondit, et dit : Hypocrites ! chacun de vous ne détache-t-il pas de la crèche son beouf ou son âne un jour de sabbat, et ne les mène-t-il pas boire ? Et celle-ci qui est fille d’Abraham, laquelle satan avait liée, voici, il y a dix-huit ans, ne fallait-il pas la délier de ce lien le jour du sabbat ? »

Jésus dit que sa guérison ne découle que de sa filialité, elle est enfant de Dieu. Mais certains chrétiens pensent encore toujours que la guérison est l’oeuvre de l’homme, et non pas l’oeuvre de Dieu. Ils pensent : « Je ne fais rien et c’est à cause de cela que je ne suis pas guéri ». Ils ne croient pas que guérir vient tout simplement du repos dans l’oeuvre achevée de Dieu, et qu’il suffise de croire et de dire « Seigneur Jésus, de la même faҫon dont Tu es libre de toute maladie, ainsi moi je suis dans ce monde ».

Saviez-vous que less deux mots « guéri » et « reposé » sont reliés en Hébreux ? Un des noms de Dieu est Yehovah-Rapha qui veut dire « Moi le Seigneur, je suis ta guérison » (Exode 15 :26). Le mot hébreux rapha ne veut pas seulement dire « guérir », mais une des racines de ce mot veut aussi dire « le reposé ». Aussi la guérison vient avec le repos, non avec le travail. La mort de Jésus nous a donné la vie et la plénitude.

Recherchez tout d’abord le repos

Dieu ne dit pas « Attendez jusqu’à ce que vos ennemies soient détruits, jusqu’à ce que tous les problèmes dans votre vie soient résolus, alors vous pouvez vous reposer ». Il dit, « Reposez-vous jusqu’à ce que je mette vos ennemis pour le marchepied de vos pieds ».

Que voyez-vous quand vous êtes malades ou bien en manque d’argent ? Voyez-vous le manque et disez, « Sortons d’abord de cette situation et ensuite je pourrais me reposer ».

Nous trouvons difficile de nous reposer, parce que notre nature humaine est inclinée à se soucier et à s’agiter. Le diable aime voir la nature humaine régner dans l’église et lui faire croire qu’elle ne peut se reposer que quand tout est parfait ou quand enfin il y a une percée. Ne dites pas « Quand mon enfant aura fini l’école primaire, je ne me ferais plus de soucis et je me reposerais ». Vous savez quoi ? Après l’école primaire, il y à l’école secondaire. Après l’école secondaire vous direz « quand mon enfant aura terminé ses études universitaires, alors je me reposerais ». Et vous ne vous reposerez jamais !

Je veux partager avec vous l’histoire de deux femmes qui eurent des problèmes financiers en temps de famine. Naomi était une femme de Dieu et voici ce qu’elle dit à sa belle-fille Ruth :

Ruth 3 :1
...ma fille, ne te chercherai-je pas du repos, afin que tu sois heureuse ?

N’est-ce pas étrange que Naomi mentionna le repos tout d’abord ? Ne serait-ce pas plus humain de dire « ne chercherai-je pas toutes les choses qui soient bonnes pour toi, afin que tu puisses te reposer ? »

Mais Dieu veut que Sa nature règne et Il t’aime tellement qu’Il dit «  Tu es déjà assis sur le trône. Reposes-toi d’abord. Assieds-toi jusqu’à ce que J’ai vaincu tes ennemis – ce symptôme dans ton corps, cette situation financière – et les ai mis sous tes pieds.

Dieu veut que vous trouvez le repos au milieu de la tempête. Et quand vous vous reposez en Lui, les choses tourneront bien. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’ennemis. Mais vous règnerez au milieu de vos ennmenis (Psaume 110 :2)

Le psaume 23 :5 dit que Dieu prépare une table pour vous en la présence, non pas l’absence, de vos ennemis. Certains diront : « Seigneur, comment peux-tu attendre de moi de manger maintenant ? Je suis encore malade, mon compte en banque est vide. Seigneur, je mangerais bien et je me réjouirais quand tous mes problèmes seront résolus. » Mais la bible dit que Dieu ne suit pas la nature humaine. Dieu dit « Je vais préparer une table. Tu manges d’abord! Tu manges en la présence de tes ennemis et je m’occuperais de tes ennemis pour toi».

Ne remettez pas votre repos à plus tard

Esaïe décrit la souffrance de Jésus et ce qu’Il fit pour nous sur la croix. Il dit qu’Il porta nos langueurs et se chargea de nos douleurs. Il fut blessé pour nos trangressions et meurtri pour nos iniquités, et par ses meutrissures nous sommes guéris !

La raison pour laquelle nous pouvons nous reposer et nous réjouir au milieu de nos ennemis est que Jésus les vaincut quand Il prit notre place et porta nos péchés sur la croix. Il a tout accompli et son oeuvre est achevée (Hébreux 10 :12-14).  Nous avons seulement besoin de prendre une attitude royale et de nous reposer en Lui.

Pendant que nous nous reposons dans Son oeuvre accomplie, que faire ? Comment participer à tout ce que Jésus a fait ? L’écriture dit:

Esaïe 54:1-3
Exulte, stérile, qui n’enfantais pas ; éclate en chants de triomphe, et pousse des cris de joie, toi qui n’a pas été en travail ! car les fils de la désolée sont plus nombreux que les fils de la femme mariée…Elargis le lieu de la tente, et qu’on étende les tentures de tes tabernacles ; n’épargne pas, allonge tes cordages et affermis tes pieux…Car tu t’étendras à droite et à gauche, et ta semence possédera les nations…

Jésus a vaincu les ennemis et Dieu demande à la femme infertile de se réjouir ! La femme infertile est une image de quelqu’un qui ne voit pas de résultats, de signes de guérison ou d’abondance dans sa situation. Etre infertile est une image de la malédiction.

La Parole dit que Dieu n’a jamais pensé l’infertilité pour nous. Dieu bénit tout homme et lui demanda de fructifier (Genèse 9 :7). Aussi dans Esaïe 54, Dieu dit : «  Eclate en chants de joie et prépare-toi à recevoir les bénédictions ! Elargis ta tente et prépare-toi à la croissance ! N’épargne rien; étends-toi à droite et à gauche et tes descendants hériteront des nations. »

Image-toi être une femme infertile qui chante « Alleluia ! Je suis la mère de beaucoup ! Le Seigneur m’aime ! ». Le diable s’approchera de toi et dira: « Une mère de beaucoup ? Où sont les enfants ? Es-tu hypocrite? » Mais n’arrête pas de te réjouir. Dieu veut que tu te réjouisses de la vie avant que les problème ne soient résolus. Chante avant de voir la manifestation de la solution. Ne remets pas à plus tard ta joie et ta paix. N’attends pas Noël pour te réjouir. Fais de chaque jour de ta vie une célébration, et apprends à trouver le repos au milieu des difficultés. 

Ce devrait être un acte quotidien de venir à Jésus pour trouver le repos. Jésus Lui-même nous demande de venir à Lui et Il nous donnera le repos.

Matthieu 11 :28
Venz à moi, vous tous qui vous fatiguez et qui êtes chargés, et moi, je vous donnerai du repos.

Allez vers Jésus et trouvez son repos chaque fois que vous êtes chargés de soucis, écrasés par le joug de la loi et de la religion, ou au milieu de l’ennemi qui vous tire vers le bas. Réjouissez-vous, asseyez-vous, levez vos pieds, parce que Dieu a promis de prendre soin de vos ennemis et d’en faire un marchepied sous vos pieds !

 

Par: Joseph Prince

Joseph Prince is the senior pastor of New Creation Church — a dynamic and fast-growing church in Singapore, which has a congregation of 18,000 members. His ministry as pastor, teacher and international conference speaker focuses on unveiling Jesus and revealing His heart to the people.

Plus sur Joseph Prince | Article par Joseph Prince