La repentance – qu’est-ce que c’est ?

Par: Peter Youngren
De: September - October 2011
Trouvé dans: L’Evangile de la grâce
Toisième partie de la série sur l’évangile de Luc chapitre 15 Q’est-ce que la repentance et comment se manifeste-t-elle?

Un style de vie ou une vie

Les pharisiens percevaient la repentance comme un changement de conduite:  arrêter de faire certaines choses « pécheresses » et de commencer à en faire d’autres « saintes ». L’essence de leur religion était d’arrêter de briser les commandements de Dieu et de commencer à les suivre le mieux possible. Malheureusement la définition de la repentance donnée par les pharisiens est la même dans bien de milieux chrétiens de nos jours – arrêtez de boire, de fumer, de jurer, de mentir et commencez à lire la bible, à prier et aller à l’église.  Dans ce sens, la repentance a à faire avec nos oeuvres et la faҫade extérieure, et ne revient pas à nous tourner vers Jésus en nous délaissant de nos « oeuvres mortes » (Hébreux 6 :1). 

Etre chrétien revient alors à suivre un autre style de vie, et non pas à suivre Jésus Christ lui-même – qui est la vie.

Accepte ton acceptation

Le moment de repentance du fils prodigue ne fut pas quand il « revient à lui-même », parce que à ce moment-là il ne trouva que lui-même.  Même quand son père courut vers lui, il continuait de répéter ses propres idées – il allait payer ses dettes envers son père ; il allait corriger sa mauvaise conduite et se comporter correctement. Le père ne lui ordonna jamais d’en finir avec ce disours, mais il l’embrassa et le serra dans ses bras. A la fin, le fils prodigue se tut – il ne donna plus une liste sur ce qu’il allait faire mais il accepta l’acceptation du père.

A la fin, le fils prodigue se tut – il ne donna plus une liste sur ce qu’il allait faire mais il accepta l’acceptation du père.

Voilà: Accepte ton acceptation

Le fils prodigue accepta l’amour du père et fut restauré, non pas à cause de ce qu’il avait fait, mais simplement parce qu’il était le fils aimé pour ce qu’il était. C’est cela le vrai moment de repentance. Le fils prodigue abandonne ses propres performances et accepte l’amour qui le cherche continuellement.

La vraie repentance

Comment définissons-nous la repentance? Comme des changements extérieurs? Comme un arrêt de certaines activités et un commencement d’autres ? Comme de cesser une habitude et d’en créer une autre ?

Est-ce que la repentance revient à essayer de devenir toujours davantage un bon chrétien ? Non, la vraie repentance arrive quand nous permettons Dieu de nous serrer dans ses bras, et que nous acceptons que nous sommes acceptés en Jésus Christ et aimés par notre créateur. 

La repentance a quelque chose à faire avec un changement de notre manière de penser. Le mot grec est « metanoia » qui veut dire « changer d’avis » ou « changer sa manière de penser ». Nous arrêtons de penser que nous devons tout faire parfaitement de nous-mêmes ; que nous devons réparer tout ce que nous avons détruit. Au contraire, nous recevons l’amour gratuitement et la grâce nous est offerte par notre Père dans les cieux.

Un autre style de vie et de bonnes oeuvres qui sont nécessaires parce que nous sommes créés pour de « bonnes oeuvres » (Ephésiens 2 :10), ne viennent que comme résultat d’ accepter notre acceptation en Jésus Christ. 

Comment précher la repentance?

Comment précher la repentance? C’est dans Luc 15 que Jésus utilise le mot repentance le plus souvent. Il dit clairement que l’histoire du bon berger et de la brebis perdue a comme sujet la repentance. Comment se repentit la brebis ? Est-ce que la brebis était vraiment malheureuse parce qu’elle était perdue ? Nous ne savons même pas si la brebis savait qu’elle était perdue. La repentance de la brebis était simplement le fait qu’elle acceptait d’être sur les épaules du bon berger. La brebis s’identifiait maintenant complètement avec son berger.

La vraie repentance prend place quand nous permettons l’amour de Dieu de nous étreindre, et que nous acceptons d’être acceptés en Jésus Christ et aimés par notre créateur.

Jésus dit que la parabole de la femme qui a perdu sa pièce d’argent est une image de la repentance. Comment est-ce que la pièce se repentit ? Sans doute cette pièce était commune dans le Moyen Orient.  La femme dans Luc 15 avait 10 pièces dans son collier et en avait perdu une. Le collier était donc incomplet ; quelque chose n’était pas en place ou comme il fallait. Quand elle finalement retrouva la pièce, tout fut remis en place comme au début. La pièce accepta simplement sa place dans le collier. La repentance est d’acepter l’amour que Dieu nous montre à travers Jésus Christ.

Vous pouvez vous demander : Oui, mais que doit-on faire pour vivre droitement, pour faire ce qui est droit et vivre saintement ? Tout cela vient après notre repentance des efforts morts et des oeuvres mortes. Les bonnes oeuvres sont le résultat de la nouvelle vie que nous avons reҫu quand notre position fut rétablie.

 

Par: Peter Youngren

As founder of World Impact Ministries, Celebration Bible College, Way of Peace and the Celebration Churches in Toronto, Hamilton and Niagara, Canada, Peter is committed to equipping believers to fulfill their purpose before the return of Jesus Christ.

Plus sur Peter Youngren | Article par Peter Youngren