L’Evangile est la puissance de Dieu

Par: Tom Lipkin, Finland
De: October 2009
Trouvé dans: L’Evangile de la grâce
Les apôtres prêchaient le simple évangile de l’amour et de la grâce de Dieu en Jésus, et Dieu confirmait sa parole en guérissant les malades. Prêchons-nous de nos jours un évangile pur ou prêchons-nous aussi en même temps notre propre justice ?

L’évangile de Dieu est-il la puissance de Dieu n’importe où dans le monde ?

Imaginez un sermon violent et une foule effrayée qui se sent pécheresse, jugée et mal à l’aise. Oui, un sermon peut parfois effrayer les gens, les rendre soucieux et leur faire ressentir jugement et infériorité.

Pourtant, un sermon est un des plus magnifiques outils que Dieu a donnés aux églises. Il peut éveiller et susciter la foi, l’espoir et l’amour. Un sermon peut avoir un effet libérateur et rafraîchissant et réjouir le coeur.

.. avant même que nous le réalisons, la loi nous aura volé une grande part de la liberté et joie que Dieu a donné à tous les croyants.

Les premiers disciples prêchaient l’amour de Dieu.

Les premiers disciples utilisaient des sermons et prêchaient la parole pour introduire Jésus au peuple. Avant de monter aux cieux, Jésus demanda aux disciples de prêcher l’Evangile à toute créature. Il promit Lui-même de confirmer sa parole si les disciples prêchaient l’Evangile (Marc 16 :20). Quelle magnifique dimension Dieu donna à la prédication !

...De tout temps il a existé une tendance à prêcher autre chose que l’ Evangile.

Il promit Lui-même de confirmer la parole prêchée.

Les sermons dans les Actes des apôtres se concentraient sur l’amour de Dieu envers tous les peuples en Jésus Christ. Les apôtres prêchaient tout simplement le coeur de l’évangile qui dit que Jésus est le don de Dieu et ce que cela voulait dire pour ceux qui le recevaient et qui croyaient en sa mort et résurrection. A travers le simple évangile, Dieu confirmait Sa parole et guérissait les malades.

Il promit Lui-même de confirmer la parole prêchée.

En ces temps-là, ils ne prêchaient pas avec un doigt pointé sur tous les défauts possibles du peuple. Ils ne prêchaient pas avec un ton de jugement et plein de reproches. Ils ne mettaient pas un joug sur les peuples en exigeant d’eux toutes sortes de choses. Paul ne prêcha pas sur l’horrible idolâtrie à Athènes ou sur le genre de vie des Corinthiens. Philippe non plus ne jugea pas la Samarie à cause de ses différentes religions. Les disciples prêchaient tout simplement Jésus. Ils prêchaient la grâce de Dieu que tout le monde pouvait recevoir. Ils prêchaient la faveur de Dieu qui venait sur tous ceux qui recevaient la grâce de Dieu. Jésus était au centre de tout. Les oeuvres personnelles n’impressionnaient pas Dieu.

Les conséquences d’une prédication d’une propre justice

Ces vérités fondamentales n’ont jamais changé. Et pourtant il a existé  de tout temps une tendance à prêcher autre chose que l’ Evangile.

Dans les sermons il est si facile de mettre le regard sur nous-mêmes et sur tout ce que nous devons faire pour un renouveau spirituel. Une conséquence en est souvent une dépression. Voici ce qu’est un sermon: Il devrait peindre une image de Jésus devant nos yeux et enseigner ce que cela veut dire de L’avoir avec nous dans notre vie quotidienne.

Voilà pourquoi Paul dit: « Combien terrible cela serait pour moi de ne pas pouvoir prêcher l’Evangile ! ». Il voyait tout le peuple « crucifié » en Jésus Christ et voulait présenter tous les peuples « parfaits dans le Christ » devant Dieu. Paul savait très bien que personne n’était parfait devant Dieu. Même la sainteté est un don de Dieu par Jésus Christ ( 1 Cor. 1 :30). Si le focus d’une prédication sur la sainteté est placé sur nous au lieu d’être centré sur Jésus, la prédication créera de la culpabilité au lieu de donner la vie.

Le plus petit élément de justice propre doit s’en aller.

Quand c’est l’Evangile qui est prêché, les gens sont délivrés de leur culpabilité et de leurs échecs. Jésus dit à une femme prise en péché dans Jean 8 : « Je ne te condamne pas non plus. Va et à partir de maintenant ne pêche plus. » Le pouvoir du péché se brisa à ce moment. Quand le pouvoir du péché fut brisé, Jésus la délivra pour le reste de sa vie.  Jésus est le même aujourd’hui. Avec l’aide des sermons et des enseignements, la culpabilité et le sentiment d’infériorité disparaîtront. Le pouvoir du péché se brisera. Un sermon doit créer de l’espoir et de la foi et alors celui qui écoute ressentira à nouveau le bel amour de Jésus. Peut-être que vous aussi vous êtes capturés dans un piège de culpabilité. Laissez l’Esprit Saint vous aider. Son devoir n’est pas de vous montrer vos fautes et échecs, mais de vous montrer combien vous êtes aimés, appréciés et justes dans le Christ indépendamment de vos fautes. Seule la grâce de Dieu peut briser le pouvoir du péché. La grâce non seulement enlève le péché et la culpabilité, mais aussi le repli sur soi, l’habitude de se comparer à d’autres et les sentiments d’insuffisance. Elle aide à réussir.

...Il est impossible de s’approcher de Dieu avec le plus petit élément d’une propre justice en soi .

Jésus est notre exemple en tout. Voici quelques unes des premières paroles de Jésus : « Repentez-vous et croyez dans l’évangile ! » Que veut dire se repentir ? Cela veut dire que nous n’essayons plus de plaire à Dieu avec nos propres oeuvres. Même si elles sont de bonnes oeuvres, ce sont des oeuvres mortes. Au contraire, nous sommes appelés à vivre par la foi. Cela veut dire que nous comprenons que toutes bonnes choses qui nous arrivent est un don de Dieu et une part de sa magnifique grâce. Jésus nous montra qu’il est impossible d’approcher Dieu avec le plus petit élément d’une propre justice en soi. Toutes les bénédictions doivent être reҫues comme un don.

Evidemment la bible parle de ce qui est bien et mal. Dans la bible nous pouvons trouver beaucoup de sagesse pour la vie quotidienne et de bons conseils. Mais la bible n’est pas seulement un livre moral. Toutes les religions ont une certaine morale. La bible traite réellement, de la première page de la Genèse aux dernières pages de l’apocalypse, d’une seule personne – Jésus Christ (Luc 24 :27). Toute prédication devrait élever Jésus. C’est alors que Jésus Lui-même confirmera l’Evangile. Beaucoup croient qu’il est plus facile pour Jésus de faire des miracles en Asie ou en Afrique. Mais Jésus fait des miracles là où Son Evangile est prêché ; dans n’importe quelle place où quelqu’un croit. Jésus ne discrimine pas les nations. Il a juste besoin de quelqu’un qui veuille prêcher Son Evangile et il confirmera Son Evangile avec des miracles. Nous pouvez être celui qui prêche ou celui qui reҫoit. 

Tous les sermons n’ont pas besoin d’être comme les sermons de Pâques. Mais ce qui essentiel dans l’Evangile devrait toujours être la raison de toute prédication.

 

 

 

 

Par: Tom Lipkin, Finland

Pastor of Vaasa City Church, Finland

Plus sur Tom Lipkin, Finland | Article par Tom Lipkin, Finland