Deux articles

Par: Steve McVey
De: March 2010
Trouvé dans: L’Evangile de la grâce

Dans ce qui suit, nous présentons deux articles de Steve Mcvey qui mettent l’accent sur l’Evangile et non pas sur la religion

Perdre sa religion

J’ai perdu ma religion il y a quelques années de cela et je me sens mieux depuis. Je n’exagère pas pour en faire un point. Je le pense vraiment. Parfois des personnes me disent « Que voulez-vous dire quand vous dites que vous avez perdu votre religion ! » La réponse en est simple.

Lié par la religion

Comprendre le vrai sens du mot religion en clarifiera l’explication. Le mot anglais est derivé du latin religio,voulant dire « obligation » ou « lien ». Sans doute cela vient du verbe religare qui veut dire « lier ou attacher fortement, étroitement - serrer» (The Dictionary of Word Origins de John Ayto). L’origine du mot religion en explique son problème. La religion enserre les gens, les tenant en obligation envers un ensemble de règles et de comportements. Dans certaines périodes de l’histoire, le mot était associé aux devoirs que les hommes avaient envers les dieux.

La religion est une serre pour le légalisme parce qu’elle met l’accent sur les devoirs et la performance.

En terminologie moderne, le mot renvoie à l’idée de faire certaines actions dans le but de gagner la faveur divine. La religion est une serre pour le légalisme parce qu’elle met l’accent sur les devoirs et la performance. Elle impose à  l’homme d’atteindre Dieu par ses propres actions. Elle met un joug sur le peuple, les laissant dans la servitude.

Le christianisme authentique est différent d’une religion. Un commentaire récent sur la boxe illustre ce que je veux dire. Quelqu’un dit, « Pour moi, la boxe est comme un ballet, mais sans musique, sans choréograhie et les danseurs se donnent des coups ». Cette comparaison entre la boxe et le ballet illustre l’union qui existe entre un christianisme véritable et la religion légaliste. Il n’y a aucune union.

Les actions de Dieu sont suffisantes

Le christianisme authentique est fondé sur l’ Evangile. Le mot « évangile » veut dire « bonnes nouvelles ». Quelles sont les bonnes nouvelles ? Elles disent que nous n’avons plus besoin d’essayer d’atteindre Dieu par nos propres actions, mais que ce sont les actions de Dieu qui nous unissent à Lui. Ce sont les bonnes nouvelles que Dieu soit descendu vers nous en la personne de Jésus Christ. Ce sont des bonnes nouvelles que la croix et la tombe vide furent suffisantes pour permettre à Dieu de tirer la bonne carte concernant notre vie et de dire que le jeu est terminé – avec nous comme vainqueurs. Tout ce que nous avons à faire est de mettre notre confiance dans l’oeuvre achevée du Christ. Seulement cela – rien d’autre. Les disciples demandèrent une fois à Jésus « Que devons nous faire pour faire les oeuvres de Dieu ? ». La réponse de Jésus est étrange aux oreilles religieuses. Il dit, « C’est ici l’oeuvre de Dieu, que vous croyiez en celui qu’Il a envoyé » (Jean 6 :28-29). Croire – rien que cela. Certains demanderont alors « Ne devons-nous pas faire quelque chose ? » La réponse en est que nous ferons certaines choses, non pas parce que nous essayons de gagner des points envers Dieu, mais parce que cela fait partie de notre DNA spirituel de produire des oeuvres divines.  Nous agissons simplement de la faҫon dont nous sommes – des récipients et conduits de la vie divine.

Avons-nous besoin de perdre notre religion?

La religion vous obligera à travailler pour Dieu, alors que Jésus vous délivrera afin de pouvoir servir par amour.

La religion vous rendrera serviles, alors que Jésus vous libérera. La religion vous obligera à travailler pour Dieu, alors que Jésus vous délivrera afin de pouvoir servir par amour. La religion vous laissera épuisés. Jésus fortifiera continuellement votre esprit avec la vie divine. Oui, j’ai perdu ma religion. En résultat, j’ai appris à connaître Jésus intimement. Je ne voudrais pas échanger cette connaissance avec toutes les religions du monde. Je fais certainement encore des choses que d’autres considèrent comme religieuses, mais cela ne fait rien. Je me réjouis dans le Christ et fais ce que je veux (et cela coïncide comme par hazard avec ce que Lui veut). Avez-vous besoin de perdre votre religion ? Vous vous sentirez mieux quand vous trouverez votre vie dans le Christ. Allez-y, faites-le. Dites au revoir aux liens tissés par les devoirs religieux et tomber dans les bras de Jésus Christ.  Vous ne serez pas déҫus.
.....................................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Apprendre à aimer Dieu davantage

J’ai entendu récemment un sermon à la radio. Le pasteur se lamentait de ce que les chrétiens n’aimaient pas Dieu comme ils le devaient. Le pasteur proclamait : « Comment pouvez-vous espérer être utilisés par Dieu si vous ne l’aimez pas complètement ? » Ce message me rapellait mes propres sermons, et encore davantage les années pendant lesquelles je luttais pour aimer Dieu de la manière dont je croyais que je devais l’aimer.

Le plus grand commandement

C’est un effort sincère que d’aimer le Seigneur, mais cela est souvent mal compris. Un homme de loi vint un jour vers Jésus et Lui demanda « Maître, quel est le plus grand commandemment ? ». Remarquez ici ce que l’homme lui demanda. Il demanda quelque chose à propos de la loi . Et Jésus répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, et de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est là le grand et premier commandement. » En réponse à la question de l’homme sur la loi, Jésus répondit ce qu’est que d’aimer Dieu. Ce verset a été beaucoup abusé par des chrétiens bien pensants parce qu’ils n’ont pas compris le context dans lequel il a été dit. Il est important de comprendre que l’homme posait une question sur la loi. Aussi étrange que cela puisse paraître, quand nous croyons que notre plus grand besoin est d’essayer d’aimer Dieu, nous allons au devant d’un échec. Ceci parce que c’est ce que la loi fait avec l’homme.

Si vous vous concentrez sur combien vous devez aimer Dieu, la loi vous condamnera et vous vous sentirez coupable.

La bible dit que la loi soulève les passions des péchés (Romains 7 :4). Elle stimule la rebellion contre les choses qu’elle exige. Ainsi, si vous vous concentrez sur combien vous devez aimer Dieu, la loi vous condamnera et vous vous sentirez coupable. Il est impossible d’aimer Dieu comme nous désirons si nous n’avons pas compris combien Il nous aime. Ce n’est qu’à ce moment-là que nous trouverons l’amour pour Dieu, un amour qui remplit notre coeur.

N’avez-vous pas découvert cela dans votre vie ?  Quand vous avez voulu l’aimer davantage, y avez-vous réussi ? Ou bien avez-vous commencé à prier pour pouvoir le faire ? Une telle prière en est le signe que vous saviez que vous n’y arriviez pas.

Comment aimer Dieu encore davantage

La bible dit, « Nous aimons, parce qu’Il nous a aimés en premier. » Voulez-vous aimer Dieu encore plus ? La clé en est de se concentrer sur l’amour qu’Il a pour nous, non pas sur votre amour pour Lui dans une situation donnée. La chose la plus importante dans votre vie n’est pas de lutter pour aimer Dieu encore davantage. Par quel pouvoir pouvez-vous faire cela ? N’avons-nous pas tous lutter dans ce domaine ? Le secret est de commencer à se concentrer sur l’amour que notre Père dans les cieux a pour nous.

Concentrez-vous sur Son amour pour vous, non pas sur votre amour pour Lui

Quand vous grandissez dans la connaissance de l’amour qu’Il vous porte, vous remarquerez que l’amour que vous avez en vous se réveille et devient motivé. En réponse à Son amour, votre amour grandira et s’épanouira et vous vous trouverez en train de l’aimer davantage chaque jour et en plus, les autres autour de vous.

Une compréhension légaliste de notre relation d’amour avec le Père nous empêche de voir Sa bonté et sa grâce et nous rend responsables. La grâce nous rappelle que c’est Lui qui est l’initiateur de L’amour et que nous sommes les répondants. La Bible dit que Dieu nous aime ; il s’agit de Son amour pour nous. Quand nous nous concentrons sur Son amour, nous découvrons que la connaissance de son amour est un catalysateur pour jouir de Son amour encore plus profondément que ce que nous avons connu jusqu’à présent. Nous verrons aussi que notre amour pour Lui grandira par accoups et bonds.

 

 

 

 

Par: Steve McVey

Dr. Steve McVey is a dynamic author and speaker who inspires Christians to develop a deeper, more intimate relationship with God.

Plus sur Steve McVey | Article par Steve McVey