Questions et réponses concernant...

Certitude du salut

+Comment pouvez-vous dire que tous les péchés sont pardonnés quand la bible dit dans Matthieu 12:31-32 que tout blasphème contre le Saint Esprit ne sera jamais pardonné, ni dans ce temps ni dans le temps à venir?

On peut comprendre cela en prenant en compte le contexte dans lequel ces paroles ont été dites. Premièrement, ces paroles s’adressèrent aux pharisiens, non aux disciples. Ce péché ne peut être commis par les chrétiens.

Deuxièmement, de quel péché parle-t-on en fait? Les vers 22-23 nous racontent comment les gens virent le miracle que Jésus venait de faire et qu’ils commencèrent à croire que Jésus venait de Dieu. Les pharisiens dirent alors que l’esprit dans Jésus n’était pas de Dieu mais du seigneur des démons. Les pharisiens reconnaissaient Jésus comme un fils d’homme, mais noncomme le Fils de Dieu. Dans ce contexte, il est clair que le blasphème contre le Saint Esprit est de dénier la provenance divine de Jésus.

Sur la croix, Jésus prit tous les péchés du monde, à l’exception d’UN seul. Jean 16:8-9 dit que le seul péché qui reste est de ne pas croire en Jésus. Ceci est le seul péché qui n’a pas été pardonné et qui ne sera jamais pardonné. C’est pourquoi les gens ont besoin de se repentir de leur péché (en changeant leurs pensées/croyances) et de croire en Jésus. Alors certainement ils seront sauvés, parce que quiconque croit et confesse Jésus sera sauvé.

+Certains enseignements disent qu’il ne suffit pas de reconnaître Jésus comme son Sauveur. Il faut aussi le reconnaître comme son Seigneur pour être sauvé. Est-ce correct?

Il existe quelque malentendu à propos du vers 10:9 dans la lettre aux Romains. Certains disent que c’est une question de genre de vie de reconnaître Jésus comme Seigneur. Cependant nous ne sommes pas sauvés par nos propres oeuvres, mais par l’oeuvre de Jésus. Il fut l’Agneau parfait de Dieu qui prit tous nos péchés sur Lui.

Quand Romains 10:9 dit de confesser Jésus comme Seigneur, c’est que cette confession nous dit que c’est Jésus qui est le Seigneur, c’est-à-dire que Jésus est Dieu. 1 Corinthiens 12:3 dit aussi que personne ne peut dire que Jésus est Seigneur si ce n’est par l’Esprit Saint. Confesser Jésus comme Seigneur est en relation avec notre foi et non nos oeuvres. Ensuite, nous croyons qu’ une foi juste nous fera faire de bonnes oeuvres. Ces bonnes oeuvres sont le résultat de la nouvelle création et de la nouvelle vie.

+Jean 15:2 dit que ceux qui ne portent pas de fruit seront coupés. Est-ce que cela veut dire que les personnes qui ne portent pas de fruit perdent leur salut?

Si cela en était le cas, nous devrions dire que les fondements du salut sont “Jésus + nos fruits”. La plupart des personnes diraient non à cela, parce que nous savons que nous sommes sauvés par notre seule foi en Jésus. Le fondement de notre salut est “Jésus + rien”. Beaucoup de vers nous le montrent clairement: Ephésiens 2:8-9, Galates 2:16, Actes 16:30-31, Jean 1:12, Romains 10:9-10, Romains 10:13, 1 Jean 5:11-13.

Cependant, il y a des personnes qui pensent que le fondement pour garder le salut est différent, qu’il est “Jésus + nos oeuvres/fruits/genre de vie”. Quand nous comprenons les écritures de cette manière, il est nécessaire de les étudier plus attentivement, parce que nous ne pouvons pas rajouter quelque chose à l’oeuvre de Jésus. Il est le seul fondement de notre salut.

Le mot grec pour “coupé” utilisé dans Jean 15:2 est le mot aino. Ce mot a trois sens: “couper”, “ôter” et “élever”. Quand la bible dit que Jésus sera élevé, c’est le mot grec aino qui est utilisé. Si nous utilisons ce sens, on peut lire Jean 15:2 de la façon suivante: Chaque branche qui est en moi et qui ne porte pas de fruit sera élevée (par Lui).

C’est aussi ce que l’on fait parfois avec les branches dans la nature. Si une branche est faible, on la relie avec une branche plus forte, afin que la branche faible puisse se fortifier et commencer à donner du fruit. C’est ce que Paul nous encourage aussi à faire dans la lettre aux Romains 14-15 – que ceux qui sont forts portent les plus faibles.

Grâce

+What exactly is legalism?

We define legalism as a system of living in which a person tries to make spiritual progress or gain God’s acceptance based on what they do. Legalism is focused on behaviour and is therefore an achieving system. Legalism is the opposite of grace. Grace is a system of living in which God blesses us because we are in Jesus Christ and for no other reason at all. Grace is focused on our spiritual birth and is therefore a receiving system. Consider a couple of Scriptures: "Christ redeemed us from the curse of the Law, having become a curse for us" (Galatians 3:13). "For the grace of God has appeared, bringing salvation to all men, instructing us to deny ungodliness and worldly desires and to live sensibly, righteously and godly in the present age" (Titus 2:11-12).

+Does grace lead to a lawless attitude in the Christian life?

The simple answer to this question is "No way!" The Christian who is truly walking in grace is not an antinomian ("one who opposes the Law"). Rather, the person who is walking in grace has great respect for the God-ordained purpose of the Law. In Romans 7:12, Paul said, "So then, the Law is holy, and the commandment is holy and righteous and good." Grace-oriented Christians are not "Law-bashers," but, they do understand that the Law has no place in the life of the Christian. Consider the following Scriptures: "Therefore, my brethren, you also were made to die to the Law through the body of Christ, that you might be joined to another, to Him who was raised from the dead, that we might bear fruit for God" (Romans 7:4). "In order that the Law might be fulfilled in us, who do not walk according to the flesh, but according to the Spirit" (Romans 8:4). "Realizing the fact that law is not made for a righteous man, but for those who are lawless and rebellious" (I Timothy 1:9).

+If we are forgiven of our sins past, present, and future at the time of salvation won't that lead to a sinful lifestyle?

This is not a new question. In fact, this was the essence of the concern of those in Paul’s own day who asked, "Are we to continue in sin that grace might increase?” (Romans 6:1). Coming to understand the totality of forgiveness should never lead the believer into a sinful lifestyle. Grace doesn't work that way. Grace enables us to walk in obedience. Grace moves us toward righteousness. Grace overpowers sin. Rules, regulations, and rigorous self-discipline will not keep us from sin but an authentic love relationship with Jesus will.

+Does the teaching of grace lead to passivity in the Christian life?

One of the most common misunderstandings about the grace walk is that it teaches passivity in the life of the Christian. Nothing could be farther from the truth. The grace walk is an active lifestyle energized not by the energy of the flesh but by the energy of the indwelling life of Christ. Consider the example of the apostle Paul. Paul trusted Christ to live His life through him (Romans 15:18) while leading an extremely active lifestyle. Notice Paul's description of his lifestyle in Colossians 1:29, "And for this purpose also I labour, striving according to His power, which mightily works within me." Paul was not passive; he was active. The words "labour" and "striving" in the original language refer to weariness to the point of physical exhaustion. Yet it was not done in the energy of the flesh, it was "according to His (Jesus) power," which was at work within Paul.

+In light of grace exactly how does one live the Christian Life?

The key to victory in the Christian life lies in acknowledging that you cannot live the Christian life out of your own resources or abilities. Only one person has ever lived the Christian life as God intended and that was Jesus Himself! However, there is good news: Jesus wants to live His victorious, overcoming life through you. Perhaps no verse says it more clearly than Galatians 2:20, "I have been crucified with Christ; and it is no longer I who live, but Christ lives in me; and the life which I now live in the flesh I live by faith in the Son of God, who loved me, and delivered Himself up for me." We live the Christian life by yielding (surrendering) moment-by-moment to Christ, trusting Him to animate us with His very life.

+Y-a-t-il un danger de surestimer la grâce aux dépens de la maturité spirituelle et de la sainteté personnelle ?

La révélation de la grâce est la révélation de Jésus et il n’y a pas de danger de surestimer ou surélever Jésus. Les Ecritures sont claires là-dessus : Les croyants règnent dans la vie par une « abondance de grâce » (Romains 5 :17) et que cette même grâce qui nous sauve nous enseigne aussi à vivre sobrement, justement et pieusement (Tite 2 :12). Si nous voulons que le peuple vive saintement, nous devons révéler la grâce abondante de Jésus, parce que c’est la grâce qui produit la sainteté et la maturité spirituelle. Ceux qui sont concernés par une surestimation de la grâce considèrent souvent la grâce de Jésus comme un quelconque sujet d’enseignement. Mais la révélation de la grâce est la révélation de Jésus lui-même et la vrai sainteté est le produit de la vie de Jésus en nous.

+Will not teaching with a strong focus on grace and righteousness lead people to sin more?

No, these truths will not set people free to sin but rather set people free from a lifestyle of sin. (Romans 5:17, 2 Corinthians 3:9) It will not lead people to sin more but to sin less. More about this question is found in the teaching articles.

La loi Mosaïque

+Comment pouvons-nous dire que la loi mosaïque est achevée, alors que Jésus dit dans Matthieu 5:18 que « un seul iota ou un seul trait de la lettre ne passera point de la loi, que tout ne soit accompli ? »

La réponse à cette question se trouve au vers précédent : « Ne pensez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes : Je ne suis pas venu pour abolir, mais pour accomplir » (Matthieu 5:17). Jésus Lui-même est l’accomplisement de la loi. Il éleva les normes à un niveau supérieur (Matthieu 5:20-22), et Il fut le seul capable de passer par « le trou de l’aiguille » (Matthieu 19:24-26). Les exigences furent mises de côté et clouées sur la croix (Col. 2 :14). Jésus devint la fin de la loi pour justice (Romains 10:4, Hébreux 7:18-19). L’ancienne alliance est maintenant remplacée par une nouvelle alliance où tout est fondé sur Jésus

+Bien que la loi mosaïque ne soit pas capable de nous sauver, peut-elle quand même nous aider à améliorer nos vies après notre nouvelle naissance ?

Puisque La loi mosaïque ne fut pas capable de nous sauver, elle se sera non plus capable de nous aider à améliorer nos vies. La loi est comme un miroir qui nous condamne en nous montrant ce que nous faisons de mal, mais le miroir n’étend pas une main pour nous aider à changer. Nous devons changer à l’aide nos propres forces, mais les changements ne durent qu’un court moment. C’est à cause de cela que Jésus est venu. Romains 8:3-4 dit que ce que la loi ne put pas faire, cela Jésus le fit ! Il nous donna un coeur nouveau (Ez. 36:26-27). Il vint habiter en nous où Il vit une vie pleine de justice. La solution aujourd’hui n’est pas d’essayer de nous améliorer à l’aide de nos propres forces, mais de laisser Jésus se créer en nous (Gal. 4:19). La loi était l’ombre des choses à venir, mais le Christ est la substance de toutes bonnes choses (Col. 2:17, Heb. 10:1). Pourquoi se tenir à la loi, l’ombre des choses, alors que nous avons quelque chose de meilleur – le Christ en nous !

+Pourquoi mettre l’accent sur notre liberté par rapport à la loi mosaïque ?

Cette question demande une longue réponse, mais examinons au moins trois raisons : 1) La loi exige des conditions pour recevoir les bénédictions de Dieu. Personne n’arrive à les donner et à les tenir. L’Evangile au contraire est que tout nous est donné librement dans le Christ. Quand les hommes découvrent qu’il n’y a pas de condition en dehors de la foi dans le Christ, il leur devient plus facile de recevoir tout ce qui déjà leur appartient ! 2) La loi fait que les hommes pèchent davantage, et non moins (Romains 7:7-8, 7:13). En fait 1 Cor. 15.56 dit que la puissance du péché est la loi. Quand les hommes voient qu’ils vivent sous la grâce et non sous la loi, le péché perd sa dominion sur leurs vies (Romains 5:17, 6 :14) 3) Nous voulons présenter aux hommes le pur Evangile du Christ, non mélangé au légalisme.

Justification

+Can I grow in righteousness?

No, you cannot grow in the God kind of righteousness. However, you can grow in the understanding of this rightouesness, and that is what Hebrews 5:13 says makes us mature as Christians.

+Will I be more righteous in heaven than I am right here and now?

No, you are just as righteous now as you will be in heaven. You are already perfectly righteous. When you die you just move from your body to heaven, and later you will receive a new heavenly body. However, your spirit and your right standing with God is already new and perfect, and will remain the same in heaven.

+Can a person lose his righteousness?

We never received righteousness by our works or lifestyle, but only through grace by faith in Jesus. In the same way we can never lose our righteousness based on our works or lifestyle. Because we have Jesus we are completely righteous to God. This important truth helps to bring people into assurance of salvation. I understand that righteousness is a gift from God, and that a person will not lose his righteousness if he sins. However, if a person sins, will the righteousness get some “dark spots?” Does Jesus ever get some “dark spots” on His righteousness? Since He is your righteousness, your righteousness will never get any “dark spots”, even if you commit a sin. (1 Corinthians 1:30, Romans 8:33-34)

+I understand that righteousness is a gift from God, and that a person will not lose his righteousness if he sins. However, if a person sins, will the righteousness get some "dark spots?"

Does Jesus ever get some "dark spots" on His righteousness? Since He is your righteousness, your righteousness will never get any "dark spots", even if you commit a sin. (1 Corinthians 1:30, Romans 8:33-34)

+Will not teaching with a strong focus on grace and righteousness lead people to sin more?

No, these truths will not set people free to sin but rather set people free from a lifestyle of sin. (Romans 5:17, 2 Corinthians 3:9) It will not lead people to sin more but to sin less. More about this question is found in the teaching articles.

+As Christians, are we forgiven sinners?

No. This may be a surprising answer to some, so let’s look at it a bit more. According to Romans 5:19 we all became sinners because of one man’s sin (Adam), and we become righteous through one man’s obedience (Jesus). When we got born again the old man (the sinner) died and the new man (the righteous new creation) was born. We are now called saints and righteous, and not sinners. Who are then forgiven sinners, since it is not the Church? It is all the people in the world, not yet being born again. What a wonderful message we have to them: “YOU ARE ALREADY FORGIVEN BY GOD! Jesus has already paid the full price for your sins too, no matter what you have done! Will you now receive Him as your Savior and receive the gift of righteousness and a brand new life from Him?”

L’ancienne alliance vs. la nouvelle alliance

+Quand commença l’ancienne alliance ? Au temps de la Genèse, le premier livre de la bible ?

La bible contient de nombreuses alliances. L’alliance que l’on considère comme l’ancienne alliance ne commença pas avec Adam ou Abraham, mais avec Moïse. L’ancienne alliance était fondée sur la loi et dédiée par l’aspersion du sang de veaux et de chèvres. (Hébreux 9 :18-19) C’est une alliance établie avec le peuple d’Israël.

+Quand commença la nouvelle alliance ? A la naissance de Jésus ou bien à sa mort ?

Certains pensent que la nouvelle alliance commença à la naissance de Jésus, moment qui divise aussi la bible en deux : L’ancien testament et le nouveau. Cependant la bible déclare que la nouvelle alliance ne pourra pas commencer avant que Jésus ne meure et ne verse son sang. Les alliances de Dieu sont ‘des alliances de sang’. Même l’ancienne alliance ne put entrer en fonction sans du sang (Hébreux 9 :15-22). La nouvelle alliance ne put donc être établie que lorsque Jésus eut versé son sang pour la rémission des péchés. (Hébreux 9 :23-27) Jésus lui-même dit :’ Ceci est le sang de la nouvelle alliance’ (Matthieu 26 :28). Ainsi la nouvelle alliance commença non pas à la naissance de Jésus, mais à sa mort, résurrection et envoi de l’Esprit Saint. Cependant, quand Jésus était sur terre, Il portait déjà les péchés du monde. C’est pourquoi quelques personnes reçurent certaines bénédictions en accord avec la nouvelle alliance

+L’ancienne alliance est-elle valide aujourd’hui, en même temps que la nouvelle alliance ?

Non, l’ancienne alliance ne fut valide que jusqu’à la croix de Jésus. Le sang de veaux et de chevreaux ne put jamais enlever les péchés, seul le sang de Jésus le put. (Hébreux 10 :4, 9 :24-28). La loi n’était qu’une ombre des bonnes choses à venir, la réalité vint avec Le Christ (Hébreux 10 :1). Dieu acheva l’ancienne alliance et établit une nouvelle alliance (Hébreux 10 :9, 8 :6-8, 8 :13). L’ancienne alliance se termina sur la croix de Jésus. Les sacrifices de l’ancienne alliance ne sont plus valables aujourd’hui, et ils n’arrivèrent jamais à effacer les péchés. Il en est de même de la loi de l’ancienne alliance : elle ne donnera jamais des bénédictions divines. Nous somme sauvés et bénis à cause de Jésus, et non pas à cause de nos propres œuvres (Ephésiens 2 :8-9, Romains 10 :3-4, Galates 2 :16, 3 :5, 3 :13-14).

+Explique le verset 26 du chapitre 10 dans la lettre aux Hébreux : ‘Car si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifices pour les péchés.’

La lettre aux Hébreux fut écrite pour les Hébreux – des Juifs qui avaient reçu Jésus. Nous pouvons voir que toute la lettre compare l’ancienne alliance avec la nouvelle et décrit comment le Christ est un meilleur sacrificateur, donna un meilleur sacrifice, une meilleur garantie à l’alliance, etc. Ceci est le contexte du chapitre 10. ‘Pécher volontairement’ dans ce contexte ne renvoie pas à n’importe quel péché, mais au péché de renoncer à Jésus et de retourner au judaïsme et à l’ancienne alliance. Et la lettre ne parle non plus de n’importe quelle personne, mais d’une personne qui connaissait déjà bien l’évangile et avait fait l’expérience de la puissance de Dieu. Le seul problème qu’un retour à l’ancien testament soulève est qu’il ne reste plus de sacrifices possibles pour les péchés. Les sacrifices de l’ancienne alliance ne sont plus valables (et ils n’avaient jamais été suffisants de toute façon). Le seul sacrifice valable est le sang de Jésus. Et bien sûr, s’ils retournent vers Jésus, son sacrifice sera à nouveau valable pour eux. Le seul péché qui n’est pas payé par la croix est le péché de ‘ne pas croire en Jésus’ (Jean 16 :9).

+Y-t-il une raison de lire l’ancien testament, du moment que nous sommes sous la nouvelle alliance ? Devons-nous seulement lire le nouveau testament ?

Il y a plusieurs raisons de lire l’ancien testament. Jésus est révélé dans les livres à travers les symboles, images et prophéties (Luc 24 :27, 24 :44-45). Quand nous lisons les symboles et les ombres de l’ancienne alliance, nous pouvons mieux comprendre ce que nous avons aujourd’hui dans la nouvelle alliance dans laquelle Jésus en est la substance ! Et toutes les promesses de Dieu ont reçu leur accomplissement dans le Christ. Aussi nous pouvons lire l’ancienne alliance pour voir quelles sont les promesses, et ensuite remercier Dieu de ce qu’elles nous ont été données dans le Christ (2 Corinthiens 1 :20). Mais il est très important de prendre du temps pour lire le nouveau testament, spécialement les lettres de Paul, parce qu’elles révèlent des vérités essentielles sur la nouvelle alliance. Cela nous aide à comprendre l’ancien testament d’une bonne manière.